Partagez | 
 

 Changement de programme [PV Ellaryain]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Musicien

avatar
Eyden Siradeo

Âge : 22
Localisation : Saester
Métier : Musicien - Chant et violon
Humeur : Tranquille
Crédits : Saimain & Eb


Feuille de personnage
Métier: Chanteur/Musicien
Âge : 22 ans
Inventaire:

MessageSujet: Changement de programme [PV Ellaryain]   Mar 26 Jan - 19:21


     Les dernières notes des instruments se firent, suivies d'applaudissements. Eyden se retira avec sa partenaire, une contrebassiste, puis le duo se dirigea vers les cuisines. Le maître des lieux les héla.

     « Bon boulot ce soir ! On se revoit dans deux jours à la même heure, ça vous va ? Bon, maintenant, voilà votre paie, comme convenu. »

     Prononçant ces mots, il remit à chacun un panier de nourriture fraîche, contenant légumes et fruits, ainsi qu'un gros morceau de viande et deux œufs. Eyden sourit en sentant les divers parfums des épices que le gérant avait rajouté en plus de ce qu'ils avaient demandé. Le travail lui convenait très bien, et ces échanges arrangeaient les trois personnes. Ce n'était pas un énorme salaire, mais celui-ci était amplement suffisant pour Eyden. Cela lui évitait d'avoir à passer au marché chercher de quoi manger, et les produits du restaurant étaient de très bonne qualité. Et puis, il faut l'avouer, il ne jouait pas que dans cet endroit, donc le troc de temps en temps était plutôt pratique. Après avoir remercié son employeur, il salua la contrebassiste, enfila son manteau, attrapa ses affaires et sorti du bâtiment. Il quitta les bonnes odeurs des plats des clients et la chaleur de l'intérieur pour rejoindre la température plus basse de la rue. L'avantage de cet emploi était qu'il était situé à la limite du quartier résidentiel, à un carrefour assez fréquenté et pas loin non plus de la plupart des bâtisses où nombre d'âmes travaillaient. Sa canne blanche dans une main, le panier dans l'autre, il entama sa marche pour rejoindre son foyer. Le chemin lui était bien connu. Cinq mètres tout droit, ensuite à gauche dans la ruelle. Les murs lui renvoyaient le son de ses pas tapant durement le sol, ainsi que le très léger cliquetis de sa canne qui tapait contre des gravas ou un creux. Le brouhaha du restaurant se tut peu à peu, les odeurs s'atténuèrent. À droite. Douze mètres, après la maison qui sent toujours la lessive. On devait longer encore un peu, puis on rejoignait un passage plus large. Des gens revenaient de leur travail eux aussi, pressés de retourner à leur chaumière et de manger un bon repas... en y pensant, Eyden se demanda ce qu'il allait bien pouvoir faire à manger. Les légumes qu'il transportait lui avaient l'air bien, avec les quelques pommes de terre qui lui restaient chez lui, ce serait parfait. Il garderait la viande pour le lendemain. 

     La journée avait été agréable. Plusieurs représentations, avec différentes personnes, la plupart du temps dans des bistrots. Son emploi du temps du mois était bien rempli, et il était en train d'écrire une nouvelle chanson. Son violon lui pesait sur les épaules, mais il était tellement habitué à cette sensation qu'il ne s'en rendait plus compte. Fredonnant quelques notes d'un morceau qu'il avait en tête depuis qu'il l'avait joué dans la fin d'après-midi, il lui sembla reconnaître un son familier au milieu de la chanson des corps qui se mouvaient en ces lieux. Il ralentit son allure pour mieux se concentrer sur les autres bruits et odeurs présents.


Dernière édition par Eyden Siradeo le Mar 9 Fév - 20:14, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Herboriste

avatar
Ellaryain Shayane

Âge : 22
Localisation : Saester
Métier : Herboriste


MessageSujet: Re: Changement de programme [PV Ellaryain]   Mer 27 Jan - 15:12


Le temps filait à une vitesse incontrôlable. Si bien que les journées semblaient réellement courtes. Ellaryain était constamment sur le qui vive ces derniers temps. Rassuré, soigné, créer des potions. Elle passait son temps entre la recherche de plantes dehors et le petit laboratoire qui leur permettait à tout deux de fabriquer leur nombreuses potions. De plus, ces derniers temps, ils avaient commencé à diversifié l'herboristerie pour proposer aux clients en plus des remèdes, des herbes pour la cuisine. La jeune fille faisait donc de son mieux pour tout tenir, surtout que certaine plante était situé dans la serre attenante à la boutique, ce qui lui donnait de nombreuses heures de travail en plus. Pas qu'elle s'en plaigne, non, ce n'était pas du tout son genre pour être honnête, mais ces derniers temps, elle n'avait pas eu réellement le temps d'aller voir ses amis et encore moins d'aller rendre visite à sa famille. Un petit soupir passa ses lèvres alors que les clients affluaient encore à la boutique. Demandant des conseils pour ceci ou bien pour cela. Un filtre d'amour, non désolé, nous n'avons pas ça en magasin. Du poison ? Eh bien pas vraiment non plus ce ne sont pas nos spécialité. Oh de l'origan, il n'y en a plus ? Très bien je vais voir ce que je peux faire pour vous. Le sourire sur ses lèvres était aussi réel que la fatigue qu'elle ressentait ces derniers temps avec toute cette effervescence. Il fallait dire aussi, depuis l'annonce du maire, les restrictions étaient telles que même avec son laissé passé, elle ne pouvait pas sortir trop souvent et encore moins très longtemps et toujours accompagné. C'était quelque peu handicapant, mais l'herboriste n'était pas du genre à râler pour rien, aussi ne disait-elle pas grand chose pour l'instant, sans en penser moins.

Les heures passèrent et la clientèle finit par diminuer. Avec un petit soupir de soulagement, la jeune fille se tourna vers le patron de la boutique avec un sourire de soulagement, mais aussi de contentement. Cela faisait un moment qu'elle travaillait avec lui. D'abord en tant qu'apprenti, elle n'avait que dix ans lorsqu'elle a commencé et puis finalement, douée pour cela, elle était resté sans se prendre trop la tête. Elle aimait ce métier, cette possibilité de créer de nombreuses choses, d'un poison violent à une potion curative très efficace. La panoplie de compétence était réellement immense, bien qu'elle ne veuille pas toucher au poison, sauf en cas d'obligation, pour tuer les parasites sur les plantes. Elle doutait fortement de pouvoir créer quelque chose qui puisse nuire à qui que ce soit, mais s'était aussi son métier. Elle secoua la tête pour arrêter de penser à tout cela. Franchement, il fallait réellement qu'elle cesse de tergiverser de cette façon. Elle sourit doucement à Aemon.

« Dure journée n'est-ce pas ? »
« Effectivement. Tu m'aiderais à ranger et ensuite tu es libre. »
« Bien sûr. »


Elle se mit donc tranquillement au travail avant que l'homme ne reprenne d'une voix plus basse.

« Pardon Ella, ces derniers temps, je te demande beaucoup de chose et tu n'as pas énormément de temps pour toi et tes amis. »
« C'est bon, c'est bon, ce n'est rien je t'assure. Ça me plaît de le faire donc cesse de t'inquiéter. »


Il semblait un peu soulagé, mais pas tant que cela. Ellaryain ne s'en formalisa pas plus que cela, elle aimait son boulot et même si elle regrettait de ne pas voir Eyden et Angie aussi souvent qu'elle le voudrait, elle était contente d'avoir de quoi remplir ses journées plutôt que d'attendre chez elle à se demander ce qu'allait faire le maire de leur belle ville. Un autre soupir passa ses lèvres et une fois que tout fut ranger, elle récupéra quelques herbes pour les faire sécher, ces herbes de cuisines étaient réellement magique et finalement récupéra son sac à bandoulière pour reprendre la route de chez elle. Contente de sa journée, elle saluait tout ceux qui l'a rencontrait et la saluait. Un sourire constant sur le visage, elle aimait bien le monde, cette effervescence, mais elle aimait aussi la tranquillité et après la journée qu'elle avait passé, la jeune fille avait sérieusement besoin de calme et de se poser. Elle souriait toujours lorsqu'elle entendit un grognement et quelque personne râler. Tiens, les seuls fois où elle entendait ce genre de son s'était quand Eyden était dans les parages. Eyden.... Elle regarda à droite et à gauche, tendit le cou pour arriver à voir au dessus de la foule et elle repéra le haut de la tête qu'elle connaissait par cœur. Elle se fraya un passage à coup de sourire en s'excusant auprès de tout le monde et finalement elle finit par être à côté d'Eyden.

« Te rejoindre dans cette foule était un véritable enfer. Mais je suis contente de te voir. »

Ella s'approcha doucement, toucha son bras et vint déposé un baiser léger sur sa joue comme elle le faisait chaque fois.

« Tu rentres du boulot ? Tu veux venir à la maison ? Je me disais justement que tu me manquais. »

Nouveau sourire qu'il ne pouvait malheureusement pas voir, mais qu'il pouvait probablement sentir. Les non-voyant avait une sorte de sixième sens qu'elle ne pouvait pas s'expliquer. Elle récupéra le panier que le jeune homme avait avec lui et lui prit la main pour qu'ils puissent s'éloigner un minimum de toute cette foule qui rentrait chez eux.


Dernière édition par Ellaryain Shayane le Mer 3 Fév - 16:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Musicien

avatar
Eyden Siradeo

Âge : 22
Localisation : Saester
Métier : Musicien - Chant et violon
Humeur : Tranquille
Crédits : Saimain & Eb


Feuille de personnage
Métier: Chanteur/Musicien
Âge : 22 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Changement de programme [PV Ellaryain]   Mar 2 Fév - 18:54


    Eyden s'amusait beaucoup de la réaction des passants lorsqu'il chantait. Certains grommelaient, d'autres semblaient de meilleure humeur, et certains s'en fichaient éperdument. En tous cas, le musicien continuait de fredonner doucement, cela lui plaisait.
    Ralentissant au fur et à mesure sa marche, il finit par s'arrêter complètement, au grand dam des passants qui devaient contourner l'obstacle. Parmi la multitude de pas autour de lui, il en entendit un se dirigeant dans sa direction, zigzaguant - sûrement pour éviter les passants, hypothèse qui fut confirmée dès qu'il reconnu la voix qui s'excusait chaque seconde pour passer à travers le mur de manteaux de la rue. Il eut un grand sourire. C'était bien Ellaryain, il la reconnaîtrai entre mille, elle et ses petits pas et sa voix si agréable à l'oreille. Les vibrations du sol s'intensifiaient au fur et à mesure, les "pardons" répétés avec une touche d'amusement étaient plus forts, elle approchait. Dès qu'elle arriva à sa portée, il dirigea son regard vers elle. Elle paraissait de très bonne humeur.

  « Te rejoindre dans cette foule était un véritable enfer. Mais je suis contente de te voir. »

    Sourire amusé. Il avait bien entendu les excuses formulées toutes les demi-secondes. Elle posa sa main sur son bras puis lui fit une bise légère, comme à son habitude. La tiédeur de ses lèvres resta quelques secondes sur sa joue, avant d'être emportée par un courant d'air plus frais. Elle reprit la parole, ne lui laissant pas le temps de répondre.

      « Tu rentres du boulot ? Tu veux venir à la maison ? Je me disais justement que tu me manquais. »

    Elle souriait sûrement, vu le ton qu'elle avait employé, et il la connaissait bien. Toujours - ou presque - de bonne humeur, c'était facile à deviner. Elle prit le panier de nourriture qu'il tenait, puis le remplaça par sa main. Sachant pertinemment qu'elle n'allait pas le laisser porter son petit colis, il la gratifia d'un sourire de remerciement et referma ses doigts autour des siens. Alors qu'elle l'entraînait en dehors de la cohue, il prit la parole :

    « Heureux de te voir aussi, Ella ! La rue est bondée à cette heure, ça ne m'étonne pas. En tous cas, c'était très distrayant de te voir galérer comme ça pour me retrouver. »

    Une taquinerie accompagnée d'un grand sourire innocent, à la fois pour illustrer ses propos et par la gaieté que sa présence lui avait amenée. Il y avait quelque temps qu'ils ne s'étaient pas vus, faute de temps. Il ravala sa petite pique pour laisser place aux réponses aux questions qu'elle lui posait.

    « Oui, j'ai joué dans le restaurant pas loin d'ici. Je ne pensais pas te croiser ici, ça me fait plaisir. Je veux bien venir, mais si tu veux, on peut aussi faire l'inverse. »

    Il repensa à la viande siégeant dans son panier qu'il pensait garder pour le lendemain. Elle allait être pour ce soir, finalement.

    « J'ai de quoi faire à manger, c'est toi qui décides du sort de ces pauvres aliments. Sacrifiés chez toi ou chez moi ? »

    Une petite pression qui lui pesait se libéra, un léger sourire flottait sur ses lèvres. Mine de rien, s'éloigner quelques jours d'une personne, ça rend inquiet. Elle avait l'air fatiguée mais sereine, il espérait qu'elle dormait assez. De toute façon, elle allait être noyée de questions dans un petit moment, il saurait ce qu'il se passait pour elle ces temps-ci.
    Leurs pas les conduisirent vers un endroit moins fréquenté, finies les bousculades et le sentiment d'être étouffé parmi les autres. Ses épaules se décontractèrent un chouïa, ils ralentirent, le temps de prendre une décision.


Dernière édition par Eyden Siradeo le Mer 3 Fév - 22:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Herboriste

avatar
Ellaryain Shayane

Âge : 22
Localisation : Saester
Métier : Herboriste


MessageSujet: Re: Changement de programme [PV Ellaryain]   Mer 3 Fév - 17:03


Elle aimait, son ton enjoué, sa présence à ses côtés. Il avait été comme un soleil pour elle et ce depuis le départ. Il avait submergé sa conscience, il avait exacerbé son altruisme, mais plus que ça, il l'avait envoûté avec sa musique. Depuis toute petite, elle l'admirait, pour sa force de caractère, pour son courage, pour sa façon d'être. Et elle était très fière d'être son amie. Elle voulait lui apporter tout ce qu'elle pouvait, son calme, sa façon de voir les choses, si elle avait pu partager sa vue avec lui, elle l'aurait fait volontiers. Elle regrettait parfois qu'il ne puisse voir le monde comme elle, la jeune femme aimerait l'emmené dehors, lui montrer comme s'était, qu'il puisse le connaître avec ses autres sens, mais pour l'instant ce ne pourrait pas être possible. Un petit soupir passa ses lèvres, mais elle gardait toujours son sourire. Avec lui, il ne s'agissait pas d'un sourire de façade, tout comme avec Angie en vérité. Avec eux, elle n'avait pas besoin de se forcer, lorsqu'elle n'allait pas bien, les voir lui rendait directement sa bonne humeur et son cœur s'allégeait. S'était étrange de se dire que deux personnes pouvait contribuer à son bonheur intégrale. Certains pensaient à tort qu'il se passait quelque chose d'étrange entre les trois personnes. L'herboriste l'avait souvent entendu, ces rumeurs la rendait furax, mais elle ne montrait rien à personne. Inutile, elle n'avait pas besoin, parce qu'elle était assez intelligente, pour savoir ce qu'il y avait entre eux contrairement aux autres.

« Distrayant ? Je me suis frayé un chemin à travers de cette marée humaine en sentant certaines mains s'égarer là où il ne fallait pas et toi tu en rigole, ah bah bravo. »

Elle avait tenté de dire cela d'un air outré, mais on sentait le sourire dans ses paroles. Nulle doute qu'elle était amusé par sa réaction, sauf par les mains baladeuses qu'elle avait agréablement broyés. Trop pensait que parce qu'elle était douce et tranquille, qu'elle avait toujours un sourire, elle était faible et prompte à se laisser faire. Qu'à cela ne tienne, Ella était toujours prête à les décevoir et leur montrer que la gentillesse n'avait rien à voir avec la faiblesse. Son sourire s'accentua un instant et elle l'écouta répondre à ses questions. Faire l'inverse ? Pourquoi pas, après tout, que ce soit chez lui ou chez elle, cela importait peu, tant qu'il pouvait se trouver ensemble un moment. Elle avait l'impression d'aller faire sa recharge d'Eyden. L'herboriste écarquilla les yeux à cette pensée et elle eut toutes les peines du monde à ne pas rigoler de cette pensée totalement absurde. Et puis, il reprit la parole, de son timbre doux qui la faisait toujours sourire et se sentir légère comme une plume. Elle fixa le panier, elle n'avait pas remarqué qu'il y avait des victuailles dedans. Un doux sourire illumina son visage.

« Humm, pour les sacrifices, je préfère aller chez toi, je ne voudrais pas être hanté chez moi. »

Elle rit doucement, de son rire cristallin qui parfois faisait tourner la tête de ses patients qui ne l'entendait pas souvent rire. Car si elle avait l'habitude de sourire, il n'y avait réellement qu'avec Eyden et Angie qu'elle arrivait à rire, à se détendre totalement pour cela.

« Allez beau brun, je t'emmène. »

Avec une voix cérémonieuse, elle serra doucement sa main pour l'emmener de nouveau dans la foule. La fendant comme si elle était totalement seule. Peu lui importait ce que les gens pensait d'elle, elle s'en fichait éperdument. Pour Eyden, elle était capable de déplacer des montagnes, car s'était lui qui l'avait sortit du merdier de son enfance, de cette solitude constante, du faite qu'on ne s'occupait jamais d'elle. Grâce à lui, elle était complète et totalement heureuse aujourd'hui, même s'il lui manquait encore l'amour dans sa vie. Elle ne pouvait que souhaité que cela arrive, et pour lui aussi, mais pour l'instant, le moment n'était pas à se souhaiter quoi que ce soit, même si elle lui souhaitait chaque jour plus de bonheur qu'elle n'en souhaitait pour d'autre. Le chemin ne se fit pas bien long et finalement, ils arrivèrent dans des rues bien plus tranquille, la foule était dans l'artère principale. Ella soupira, contente de se dégager de toute cette foule oppressante. Récupérant les clés d'Eyden, elle ouvrit la porte comme si elle était chez elle, lui disant de s'installer tranquillement.

« Je vais faire la cuisine, j'ai ramener quelques trucs ça tombe bien. »

Avec un nouveau sourire, elle s'installa dans la cuisine, récupérant les légumes pour les nettoyer, elle les éplucha et commença à les couper tranquillement.
Revenir en haut Aller en bas

Musicien

avatar
Eyden Siradeo

Âge : 22
Localisation : Saester
Métier : Musicien - Chant et violon
Humeur : Tranquille
Crédits : Saimain & Eb


Feuille de personnage
Métier: Chanteur/Musicien
Âge : 22 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Changement de programme [PV Ellaryain]   Mar 9 Fév - 19:32


     Le fait d'être enfin avec elle un moment lui faisait grand bien. Plus il y pensait, plus il se disait qu'il avait vraiment de la chance de l'avoir rencontrée. Elle l'avait aidée bien plus qu'elle ne l'imaginait. Depuis qu'elle était herboriste, elle portait constamment sur elle des odeurs de plantes variées, dont certaines qu'il affectionnait particulièrement. Il adorait être à ses côtés. Elle poussa un léger soupir, mais il ne sut dire pourquoi. Il s'inquiéta un peu, mais se rassura en se disant que ça ne devait pas être bien grave, et que si elle avait un malheur, il essaierait de le chasser de ses pensées.
     Quand elle prit un ton faussement outré, il ne put s'empêcher de sourire. Mais le fait que des mains baladeuses aient importuné Ellaryain lui fit retrouver un visage moins joyeux. Il détestait ce genre de personnes, qui se croyaient tout permis avec les autres, sans raison valable. S'ils voulaient tripatouiller des callipyges, qu'à cela ne tienne, ils pouvaient bien essayer de se trouver quelqu'un. Mais pas Ella. Que ces hippopotames sans manières aillent voir ailleurs. 
     Ha, il ne portait vraiment pas ces imbéciles dans son cœur. Son sourire revint lorsqu'il imagina son amie en train d'enfoncer des ongles pleins d'antipathie dans les mains de ces hommes. 
     Décidément, la journée devenait très agréable avec elle à ses côtés.
     « Hmm, pour les sacrifices, je préfère aller chez toi, je ne voudrais pas être hanté chez moi. »
     Pffffr. Il se retint de rire à la vision d'une carotte fantomatique venant le réveiller la nuit avec ses potes haricots verts qui font tomber les verres et ses affaires. Remarque, il y avait tellement de choses par terre dans sa chambre qu'il n'y en avait plus beaucoup à faire tomber, donc si par malheur ces légumes décidaient de le hanter... il n'y aurait pas trop de dégâts. Enfin, après, si c'est le steak qui choisissait de le hanter, il ne voulait pas imaginer ce que ça donnerai si l'animal revenait entier. Un bordel pas possible, sûrement. Son rire finit par s'échapper et rejoindre celui de son amie. Il adorait quand elle riait, on sentait qu'elle était à l'aise, et il se sentait bien à son tour.
     « Allez beau brun, je t'emmène. »
     Il souriait à chaque fois qu'elle l'appelait comme ça, avec ce ton pompeux. Ça l'amusait. Elle l'entraîna à nouveau dans la foule pour en ressortir un petit moment après, puis elle poussa un nouveau soupir, plus heureux cette fois, et lui prit sans avis ses clés et ouvrit la porte de chez lui. Il entendit le léger bruit de l'interrupteur de la lumière et la suivit, refermant la porte à sa suite. Maintenant qu'il était chez lui, il n'avait plus besoin d'aucune aide pour se repérer, il connaissait les lieux par cœur. 
     Elle l'informa pour la cuisine. Il posa ses affaires, enleva son manteau et l'accrocha par dessus de celui d'Ella sur l'unique portemanteau. Il rangea ensuite son violon à sa place, sur la petite étagère contre le mur. Il entendit le bruit de l'eau, de l'épluchage puis celui des coups de couteau mettant définitivement fin à la vie de ces pauvres aliments.
     « Haha, allez, je vais t'aider à préparer. Tu ne vas pas tout faire seule non plus. »
     Toujours avec le sourire, il s'empara à son tour d'un couteau dans un des tiroirs, qui eux, contrairement à certains endroits de cette habitation, étaient rangés au centimètre près, pour éviter une coupure ou une prise de tête pour retrouver une malheureuse spatule en bois. Il passa derrière Ella pour sentir les aliments qu'elle préparait - il ne les sentait pas de loin, ils étaient dissimulés par la délicieuse odeur de l'herboriste, à qui il déposa un baiser sur le crâne. Après s'être décalé, il reconnut des pommes de terre, ainsi que quelques carottes qui passaient sûrement un mauvais quart d'heure. Il s'installa aux côtés d'Ellaryain et se mit à la tâche. Il prit les pommes de terres épluchées mais non coupées et les détailla en morceaux.
     « Alors, comment s'est passée ta journée ? Tout va bien pour toi ? »
     Il enchaîna directement avec d'autres paroles, sa bonne humeur était contagieuse.
     « Ça me fait du bien de te revoir. »
     Il sortit de quoi faire cuire ce qu'ils préparaient. Il remplit le récipient d'eau et le mit sur le feu, attrapa la viande dans le panier après quelques tâtonnements - il ne savait plus où elle était -, et commença à la préparer. Il avait de la chance d'avoir reçu ce morceau, la viande étant plus recherchée et plus chère que de simples patates. 


Dernière édition par Eyden Siradeo le Ven 12 Fév - 12:28, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Herboriste

avatar
Ellaryain Shayane

Âge : 22
Localisation : Saester
Métier : Herboriste


MessageSujet: Re: Changement de programme [PV Ellaryain]   Mer 10 Fév - 18:03


Être avec lui était réellement revivifiant. Le meilleur des remèdes pour elle. Lorsque rien n'allait, lorsque tout était de travers, il suffit de le voir, d'entendre son rire, de passer du temps avec lui et son monde devenait plus tranquille, plus léger. Oui, elle aimait beaucoup passer de temps avec lui et donc se disait en ce moment même qu'elle allait devoir faire en sorte de le voir plus souvent. Pas seulement pour sa tranquillité d'esprit et être certaine qu'il allait bien -elle ne pouvait s'empêcher de constamment s'inquiéter pour lui malgré le fait qu'il soit largement capable de s'occuper de lui- mais aussi et surtout parce qu'elle aimait par dessus tout passer du temps tranquillement avec lui. Elle ne savait pas trop ce qu'il en pensait, peut-être qu'il la trouvait parfois envahissante, ce genre de pensée lui fit perdre un peu son sourire, elle ne pouvait lui en vouloir, car elle-même se trouvait par moment bien envahissante dans sa vie, mais.... Elle n'aurait pas pu en sortir malgré tout ce qu'on aurait pu lui donner pour cela. C'était pareil avec Angie. Un doux soupir passa ses lèvres et finalement elle l'entendit prendre la parole. Un autre sourire fondit sur ses lèvres.

« Dit tout de suite que tu as peur de ce que je pourrais te donner à manger. Avoue. Espèce d'avorton va. »

Un autre rire, doux, tranquille. Tout en elle était douceur et calme. Souvent, les clients de l'herboristerie lui disait qu'elle était un calmant à elle toute seule, ainsi qu'un tonique. Lorsqu'ils remarquaient son énergie, ils ne pouvaient qu'être énergique. Ce genre de pensée la faisait toujours sourire, mais elle ne le pensait pas, car si extérieurement, elle était calme, douce et réservé, intérieurement, elle était aussi sauvage et vindicative. Elle n'avait pas appris à se défendre pour rien. Elle n'avait pas chercher à savoir se battre pour le plaisir. Au fond d'elle, lorsqu'elle repensait à son enfance, à ce qui se passait dans la ville, elle sentait la colère venir à la surface et ravagé le calme de sa personne, comme si une autre personnalité l'habitait par moment. S'était effrayant tout en étant revigorant, parce qu'elle était certaine que dans un avenir certains, tout irait au plus mal et rien que l'idée que ses amis puissent être en danger.... Non, il ne fallait pas penser à cela. Malgré tout ce qu'elle pouvait entendre, il n'y avait pas à s'en faire, la vie ici allait se maintenir, mais si tout devait dégénérer, elle les protégerait quoi que cela doivent lui coûter. Elle secoua la tête et l'entendit arriver, le vit s'emparer d'un coteau et commencer à couper es légumes comme elle.

Bien entendu, comme une idiote, la peur prit le dessus. Elle se demandait s'il allait se couper ou pas et puis finalement elle se fustigea mentalement. Inutile de s'inquiéter pour lui dans sa cuisine. Tout avait été fait pour lui, ranger pour lui et puis, il avait l'habitude non. Il vivait seul, donc il devait assez souvent se débrouiller seul. Mais cela n'empêchait pas Ellaryain d'avoir peur. Pour lui autant que pour elle, parce que si elle le perdait.... Les pensées virevoltaient ans son esprit, toute plus mauvaises les unes que les autres, heureusement qu'il reprit la parole, mettant fin à ce flot de pensée incessante et totalement dérangeante qui lui avait tordit l'estomac et serré le cœur. Elle ne voulait pas pensé au fait qu'elle pouvait le perdre. Non, surtout pas. Elle l'écoutait patiemment, sachant qu'il valait mieux attendre qu'il ai finit de parler et finalement lorsqu'il dit cette toute dernière phrase, lorsque le sourire d'Ella lui revint au visage, elle reprit la parole.

« Oui, ça fait vraiment du bien de se revoir. On ne devrait pas rester autant de temps sans le faire, même si on a pas mal de boulot. »


Non, ne pas reste trop longtemps loin les uns des autres, rester le plus proche possible. Elle aimerait, mais savait que s'était impossible d'être encore plus proche qu'il ne l'était là. Elle deviendrait rapidement étouffante si elle le voyait très souvent, elle le savait, parce qu'elle voulait absolument le protéger.

« En ce qui concerne ma journée, je dois avouer qu'elle n'était pas franchement différente des autres. Tu sais, la vente, la création de potion. J'ai même créer quelques petits trucs, ça tombe bien qu'on se soit rencontrer. »

L'herboriste laisse tomber ses légumes et s’essuie les mains et va fouiller sans son sac. Elle revient, quelques secondes plus tard avec plusieurs fioles qu'elle pose sur la table. Elle enlève doucement le couteau des mains de son ami, lui donne un torchon pour qu'il puisse les essuyer et le fait asseoir.

« Tiens, sens ça, juste pour toi. »

Il s'agit de plusieurs fioles avec à l'intérieure, différente fragrance de parfum. La jeune femme ne savait pas trop quoi faire du rester des fragrances qu'elle avait, alors, elle avait décidé de créer plusieurs parfums, destiné à son ami qui avait un très bon odorat.

« J'espère que ça te plaira. »


Elle sourit doucement et muer par un instinct qu'elle ne comprend pas réellement, elle pose ses mains autour de son cou et pose sa tête sur son épaule, restant comme ça quelques minutes. Elle le libère ensuite, avec un autre sourire, un peu plus triste peut-être de quelque chose qu'elle ne comprend pas et qu'elle ne sait pas et elle reprend la taille des légumes, qu'elle finit par mettre dans la casserole pleine d'eau qu'Eyden a déjà mis à chauffer. Cela risquait de prendre un peu de temps, mais ils avaient le temps après tout.
Revenir en haut Aller en bas

Musicien

avatar
Eyden Siradeo

Âge : 22
Localisation : Saester
Métier : Musicien - Chant et violon
Humeur : Tranquille
Crédits : Saimain & Eb


Feuille de personnage
Métier: Chanteur/Musicien
Âge : 22 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Changement de programme [PV Ellaryain]   Ven 12 Fév - 12:51


     « Dis tout de suite que tu as peur de ce que je pourrais te donner à manger. Avoue. Espèce d'avorton va. »
     Il rit. Impossible de penser pouvoir se passer d'elle. Elle lui donnait envie de rester toute sa vie à rire, parler de tout et de rien, rester à ses côtés. Il s'imaginait déjà les courses en déambulateur ou en fauteuil roulant quand ils seraient vieux. Il perdrait à coup sûr, se cognerait contre une table ou un mur, mais c'est ce qu'il trouvait drôle. Mais pour que ça soit possible, il fallait bien entendu que les deux restent en vie. Dans cette ville, rien n'était défini à l'avance, la menace perpétuelle d'une attaque de Zéros pesait sur les habitants.
     En effet, il rejoignait son avis pour se voir plus souvent. Il hocha la tête en souriant. Il allait essayer de trouver des horaires plus pratiques pour pouvoir la voir, ce qui devrait être moins compliqué que pour elle, et il passerait la voir au boulot ou après. Il s'arrangerait pour tomber - comme par hasard -  sur son chemin. Il adorait passer par l'herboristerie, le nombre d'odeurs était impressionnant et varié, presque envoûtant. Par moments, c'était même beaucoup trop, et la tête lui en tournait. D'autres fois, il ne pouvait pas passer le seuil sans être assailli par les parfums capiteux des plantes. L'avantage, c'est qu'il pouvait repérer la boutique de loin, il n'y en avait pas de pareille dans la ville, et qu'il pouvait deviner si une personne venait d'y passer ou y travaillait. Quand il avait visité l'herboristerie pour la première fois, il n'en revenait pas. Existait-il vraiment autant d'odeurs ? Il en avait trouvé des parfaites, des délicieuse et des moins belles, mais par dessus tout, découvrir un morceau de l'Extérieur l'avait vraiment touché. Il ne manquait pas d'attendre le retour d'Ellaryain quand elle était partie dehors pour récolter ses plantes, et quand elle revenait, il était soulagé, ayant à chaque fois peur qu'il ne lui arrive quelque chose. Il aimerait pouvoir être toujours là pour pouvoir l'aider si elle en avait besoin, mais avait peur d'être trop envahissant.
     « En ce qui concerne ma journée, je dois avouer qu'elle n'était pas franchement différente des autres. Tu sais, la vente, la création de potion. J'ai même créé quelques petits trucs, ça tombe bien qu'on se soit rencontrés. 
     La curiosité le piqua. Il connaissait ce qu'elle faisait dans la journée sur le bout des doigts, elle lui avait déjà montré, mais quand elle annonça qu'elle avait créé de nouvelles choses, il ne put s'empêcher d'être curieux. Elle lâcha sa besogne au profit de son sac qu'elle fouilla pour retrouver ce qu'elle cherchait, puis posa les objets sur la table. Quelques petits bruits sourds, un à chaque fois qu'elle mettait une fiole sur le bois. Des vagues odeurs, assez faibles, lui parvenaient déjà, et il eut sa petite idée concernant l'identité de ces "petits trucs". Il se tourna, elle lui prit le couteau des mains avec délicatesse et le remplaça par un torchon. Il la remercia. Elle était toujours très attentionnée et gentille. Elle le conduisit vers une chaise et le fit asseoir, puis lui présenta les fioles. Il en prit une doucement, ne voulant pas les faire tomber.
     « Tu me prends par les sentiments, là. Tu comptes me demander un service en échange, c'est ça ? »
     Cette attention le touchait, elle savait qu'il adorait découvrir de nouvelles odeurs. Elle enroula ses bras autour de son cou et posa sa tête à côté de la sienne. Sa chaleur était agréable, et un câlin n'était jamais de refus. Il posa sa tête contre la sienne, leurs joues se touchant. Il déboucha la première fiole, la garda un peu à distance pour ne pas être inondé d'un coup, et respira profondément. Le parfum lui parvint peu à peu, il rapprocha le flacon. L'odeur était délicieuse, vraiment, ni trop forte, ni trop faible. Il reconnu certains composants qu'il aimait beaucoup. Elle avait sûrement fait exprès de mettre des odeurs qu'il appréciait dans celles qui lui restaient. En remerciement, il caressa avec sa main libre la main d'Ella. Il était tout sourire, heureux de cette attention. Son amie était vraiment formidable.
     « Tu es vraiment adorable, merci. »
     Il profita encore de l'odeur de la fiole. Il était sûr de reconnaître de la verveine et de la menthe. C'était léger, rafraîchissant, pas un de ces parfums bon marché qu'on trouvait partout et qui étaient trop lourds et à la limite de l’écœurant. Il remit le bouchon sur la fiole, et en prit une autre. De la même manière, le parfum était tout aussi délicieux et à la fois différent. Ses sens en étaient ravis. Il remercia à nouveau Ellaryain et sentit son emprise se défaire. Elle retourna vers les légumes et les plongea dans l'eau salée.
     « Raah, je ne sais pas quoi t'offrir en échange, ça m'embête ! Dis-moi si tu as envie de quelque chose. »
     Il tenait à la remercier. Il prit les fioles, se leva et réfléchit où les poser en attendant, car ils allaient prendre cette place pour manger. L'habitation sentait délicieusement bon maintenant, et il décida de poser ce qu'il tenait sur la commode en face. Il revint vers Ellaryain.
     « Et à part le boulot, du neuf de ton côté ? Ta famille va bien ? »
     Il ne pouvait pas s'empêcher de poser des questions. Il espérait de pas être indiscret, mais vu comme ils s'entendaient, ça ne posait pas trop de problème. Il avait son regard dirigé vers le sien, même s'il ne la voyait pas. Il avait appris à repérer et à "regarder" les gens dans les yeux, pour que ce soit moins déstabilisant pour eux. Certains ne se doutaient même pas qu'il était aveugle. Il sortit le minuteur et le régla pour la cuisson des légumes. Il ferait la viande juste un peu avant. 


Dernière édition par Eyden Siradeo le Mer 24 Aoû - 11:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Herboriste

avatar
Ellaryain Shayane

Âge : 22
Localisation : Saester
Métier : Herboriste


MessageSujet: Re: Changement de programme [PV Ellaryain]   Lun 15 Fév - 15:28

« Te demander un service ? Sérieusement ? Tu penses que je suis de ce genre, on aura tout vu. »

Elle riait doucement. Un rire doux, autant à ses oreilles qu'à celle des autres il paraissait, mais il n'y avait qu'avec Eyden et Angie qu'elle se permettait de rire de cette façon parce qu'être avec eux était salutaire. Elle aurait tout donné, tout échangé pour pouvoir être avec lui plus d'un seul instant, pour passer plus de temps. Elle savait que s'était irrationnel, pourtant, depuis longtemps maintenant, il était la seule personne de qui elle voulait être proche. Il était celui qui l'avait sauvé, celui qui l'avait changé, pourquoi ne voudrait-elle donc pas passer bien plus de temps avec lui. Personne n'avait compté dans sa vie, personne avait lui. Sa musique l'avait attiré, l'herboriste ne pouvait le nier. S'il n'avait pas joué ce jour-là peut-être qu'ils ne se seraient jamais trouvés. Mais ce qui l'avaient envoûté, s'était sa personne. Sa façon d'être légère et tranquille. Son côté joueur et insouciant, mais aussi ce côté sérieux. Sa force tranquille. Elle n'avait souhaité alors qu'une seule depuis toute petite, prendre soin de lui, ne jamais le lâcher et veiller à ce que toujours il soit en forme, quitte à mettre sa propre forme en péril. Oui, s'était probablement idiot, après tout, comment ferait-elle pour prendre soin de lui si elle était dans un état déplorable. Mais en vérité, cela n'avait pas d'intérêt, le but de l'histoire était qu'il soit heureux et que rien ne lui arrive. Pour le protéger, elle avait tout entreprit. Quitter sa famille, trouver un travail rapidement, devenir quelqu'un. Elle était déjà quasiment adulte à l'âge d'à peine dix ans, elle savait quoi faire, comment le faire et elle y était arrivée, peu importait les épreuves sur le chemin.

Elle avait prouvé à sa famille qu'elle n'était plus une enfant. Elle avait prouvé à Aemon qu'elle était capable d'être utile, qu'elle pouvait travaillé. Elle s'était prouvé qu'elle n'était plus une enfant et ce depuis un sacré moment. Elle avait cherché à apprendre à se défendre, pour pouvoir le défendre lui, juste pour prendre soin de lui. Du plus loin qu'elle s'en souvienne, il a toujours été la seule personne qui comptait pour elle, en plus d'Angie, mais Eyden s'était différent. Contente du cadeau qu'elle venait de lui apporter, elle finit par défaire son étreinte. Inutile de se porter sur ses épaules, il avait bien d'autre chose à faire. Se retournant pour s'occuper des légumes, elle finit par poser la main sur l'endroit de son crâne où il avait déposé un baiser. Tous ces petits gestes, de tendresse, d'amitié, elle ne les donnerait à quiconque pour rien au monde. Parfois, bien trop de fois d'ailleurs elle se rendait compte qu'elle agissait un peu trop égoïstement envers Eyden. Oui, il était son ami, son meilleur ami même, la seule famille qu'elle voulait et elle aurait aimé parfois le garder pour elle, comme un trésor, parce que c'était ce qu'il était, son trésor, la meilleure partie de sa vie, et pour être parfaitement honnête avec elle-même, elle n'avait pas envie de partager cette partie, de partager Eyden. Une idée ô combien égoïste n'est-ce pas ? Elle le savait, mais s'était totalement incontrôlable.

« Tu n'as pas besoin de me remercier tu sais. T'avoir près de moi est réellement suffisant, je te l'assure. Mais si tu insiste je veux bien un câlin. »

Un sourire espiègle s'inscrivit sur son visage, sourire qu'il devait sentir dans sa voix, car elle était réellement amusée. Mais elle n'avait pas dit faux. Sa présence, savoir qu'il était près d'elle, qu'elle pouvait compter sur lui et le voir suffisamment était tout ce qu'elle voulait. Elle ne pourrait jamais lui révéler ses pensée égoïstes, mais elle aimait énormément être avec lui et juste ces moments, passés entre eux étaient bien largement suffisant comme récompense. L'herboriste n'avait jamais eu énormément de chose dans sa pauvre vie. On ne lui avait jamais réellement donné d'attention, trop intelligente, trop débrouillarde, on l'avait laissé se démerder. Parce que s'était plus simple, parce que s'était préférable et puis, on avait toujours d'autre à s'occuper, donc inutile de se prendre la tête avec elle, vu qu'elle n'avait besoin de l'aide de personne. Eyden avait été la première personne à lui donner un peu d'attention, alors forcément, ça créer des liens, solide, enfin elle l'espérait et juste un peu de temps avec lui suffisait à remplir les batteries d'Ella. Ce qui voulait dire que le temps qu'elle passait en ce moment avec lui, lui permettrait de gérer le lendemain avec moins de raideur que les jours d'avant. Un léger soupir passa ses lèvres lorsqu'elle entendit la question suivante. Sa famille, vaste programme. Vaste... s'était bien le mot. Elle n'aimait pas trop en parler, car si elle n'était pas réellement en mauvais terme avec eux, elle n'était pas non plus en super terme, elle devait bien l'avouer.

« Oh tu sais, ils sont pareilles à eux-même. Aucun n'est d'accord avec l'autre. Tout le monde vit encore chez les parents parce que c'est facile. Les petits n'aident pas à la maison et se font encore sermonner malgré leur âges. Quand je viens, je passe aussi inaperçu que lorsque j'étais petite. Il n'y a pas réellement de changement, le seul moment où on se souvient de moi, c'est quand l'un d'entre eux est malade. »

Nouveau soupir. Une légère tristesse comprima son cœur, mais elle fit comme si de rien n'était et sourit pour ne pas l'inquiéter.

« Tu sais, c'est la famille. Heureusement pour eux, j'ai l'habitude d'encaisser l'indifférence et aussi leur propension à se servir de moi parce que j'ai réussis et que je vis seule. J'ai moins de temps pour les voir et si j'avais plus de temps, je préférais le passer avec toi. »


Ce n'était pas une suggestions, mais bien une réalité. Si on lui accordait plus de temps libre, elle ne le passerait pas avec une famille qui ne cherchait qu'à gagner un peu de prestige parce qu'elle était une herboriste réputé et que son don était très complet malgré son côté quelque peu macabre. Elle sourit, soupir, regarde les légumes, commence à s'occuper de la viande pour ne pas penser et puis c'est à son tour de poser des questions.

« Et toi alors, comment ça va de ton côté ? Les filles tombent encore au pied du musicien que tu es ? Toujours pas de copine en vue ? Je te préviens si y'en a une qui te met le grappin dessus, je veux tout savoir. Après tout, en tant que meilleure amie et protectrice, je refuse de te laisser à quelqu'un qui ne serait pas digne de toi. »


Sa voix se fait légère, douce, titille les sens, mais les mots eux son réel, ils s'imprègnent dans la chaire. Non, elle n'allait pas le laisser à quelqu'un qui le blesserait, jamais. Elle ne s'insinuerait pas forcément mais mènerait sa petite enquête, et peu importe si cela plaît ou pas. Elle reprend donc d'un ton plus léger.

« Et la famille ? »

Rien de plus, rien de moins que les questions d'usage. Mais ça l'intéresse, tout ce qu'elle désire pour lui, c'est son bonheur.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Changement de programme [PV Ellaryain]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Changement de programme [PV Ellaryain]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Brusque changement de programme...
» Changement de programme(privé Evan/Will/Erika/pnj)[Terminé]
» Changement de programme [privé Ul', Alvina et Far']
» Changement de programme. feat Eran ( terminé )
» Changement de programme ! [PV : Himawari]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dakeris RPG :: Ville Souterraine :: Quartier Résidentiel-