Partagez | 
 

 Leçon n°1 : Tout ce qu'on te raconte n'est pas la vérité ! (Pv Daniel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Espionne

avatar
Illyana Calderone

Âge : 29
Métier : Espionne


Feuille de personnage
Métier: Espionne
Âge : 29 ans
Inventaire:

MessageSujet: Leçon n°1 : Tout ce qu'on te raconte n'est pas la vérité ! (Pv Daniel)   Mar 24 Nov - 11:21

« Sérieux Phi, qu'est-ce que tu fous ? »

S'était le murmure du jour alors que la jeune femme se profilait dans l'ombre. Elle n'en oubliait pas sa mission principale. En apprendre plus sur ceux qui aidaient les exilés. Cependant, elle mentait à ses supérieur concernant cela, en aucun cas l'espionne ne voulait voir le nom de son meilleur ami en tête de liste. Personne ne savait qu'elle était elle aussi intéressé par les exilés, ne comprenais pas réellement ce qu'on leur reprochait, se demandait même si cela était... ''normale'' de les exilés de cette façon pour des choses banals et communes. Illyana avait besoin de réponse, elle avait besoin de savoir ce qui poussait Phineas à risquer sa vie pour eux, ce qui le pousser à se quereller continuellement avec elle à ce sujet. Parce qu'il n'y avait pas qu'elle ne montrait aucun sentiment qu'ils en venaient constamment à s'engueuler, non, il y avait aussi ce facteur, la politique. Depuis que Phineas avait quitté les combattants et qu'elle y était resté, la jeune fille avait l'impression qu'un fossé les séparait et que chaque jour que dieu faisait, il s'agrandissait. Bientôt, rien ne les relirait et ça, elle ne le voulait pas. Il était la seule famille qu'elle avait, la seule personne importante dans sa vie, la seule qui vaille la peine qu'elle se sacrifie. Un frère, un ami, un confident, il avait été tout cela lorsqu'il avait réussit à briser une partie de la carapace. Cependant, le temps faisait son œuvre et plus il passait, plus il s'éloignait l'un de l'autre. Viendrait un jour où ils n'auraient plus rien en commun et ce jour-là, comment ferait-elle ? La jeune femme n'en savait rien et ne voulait pas que cela arrive.

Alors, elle se faufilait dans l'ombre jusqu'à la sortie. Personne ne faisait attention à elle, parce qu'elle était l'ombre, parce qu'elle pouvait entendre les pensées, parce qu'elle pouvait anticiper les mouvements et surtout, parce qu'elle connaissait toutes les aspérités qui permettaient de sortir de la ville sans jamais se faire prendre et tout cela en ne touchant jamais le sol. Alors c'est ce qu'elle fit aujourd'hui, fuyant le quartier des combattant, fuyant son père adoptif, fuyant sa vie dans la ville, fuyant la ville en quelque sorte. Elle en avait marre de cette effervescence de tous les instants. De tout de bruit, de tous ces gens qui ne comprenaient jamais rien et de toutes ces pensées qui tentaient constamment de se répercuter dans son esprit. Elle voulait simplement être elle pour une fois, dehors, Elle serait probablement tranquille, personne ne viendrait la gonfler et comme il n'y avait pas énormément de monde, voir pas du tout, Elle pourrait un peur relâcher sa surveillance. La vie était parfois étrange et c'est avec cette pensée que l'espionne sortie de la ville, rejoignant alors la zone humaine. Il y avait là, un monde de dingue, comme dans la ville finalement à bien les regarder, ils ressemblaient tous aux gens de la ville. Pas plus vicié, pas moins intelligent, pas plus cachottier. Pourquoi donc devaient-ils vivre ici alors ? Pourquoi les obligeait-on à se tenir à l'extérieur ? Quelles étaient leurs fautes ? Une bien bonne question.

La jeune femme ouvrit un peu mon esprit pour comprendre. Cacher toujours dans l'ombre, elle tentait d'en apprendre plus sur eux, sur ce qu'il pouvait lui dire ou plutôt sur ce que leur pensée pouvait dire d'eux. Plus elle entendait et moins elle comprenait. Comment avait-on pu les exilés ? Ils étaient tous si semblable à ceux de la ville, mis à part que la peur était plus présente. Pourquoi donc devaient-ils se tenir là à l'écart ? Si seulement elle pouvait s'approcher de cette abruti de maire, avoir alors le courage de fouiller son esprit pour y découvrir ses véritables intentions, mais la question qu'elle se posait, maintenant, s'était pourquoi Phineas les aidait. Y avait-il quelqu'un qu'il aimait parmi eux, une jeune fille magnifique et pleine d'entrain, ou alors un jeune homme qui lui avait taper dans l’œil. Pourquoi se donnait-il tant de mal ? Pourquoi prenait-il tant de risque ? Ce genre de question n'aurait de réponse que si elle décidait de lui parler. Hors, il n'était pas au courant qu'elle savait. L'espionne finis par refermer son esprit, ne comprenant réellement rien de cette situation. Elle voulait le protéger, mais n'était-ce pas par pure égoïsme ? Elle était chez les combattants pour combattre les Zéros, pas pour combattre les siens, son peuple, des hommes, de femmes et des enfants qu'elle avait croisé dans la ville. Comment pouvait-on en arriver là ? À exiler ses propres citoyens et à monter les gens les uns contre les autres.

Trop de question pas assez de réponse. La jeune femme suivit les ombres, sortant de la zone humaine. Ici, personne ne viendrait la chercher, qui s'en soucierait de toute façon si elle venait à se faire attaquer. Cependant, elle avait besoin d'espace, elle avait besoin de réfléchir sans personne autour d'elle et même chez elle, elle ne pourrait pas le faire quoi qu'il arrivait. Un soupir passa ses lèvres.


« Il me faut des réponses, je dois comprendre, j'en ai assez d'être un mouton qui ne fait que suivre les ordres. Comment je vais faire pour comprendre. Je ne peux pas lui en parler et si je me mets à leur poser des questions.... personne ne me répondra. »

Elle porta son visage vers le ciel. La seule chose qu'elle pouvait faire s'était d'attraper quelqu'un et d'utiliser son pouvoir, cependant elle répugnait à le faire et d'ailleurs un frisson parcourut sa colonne vertébrale à la pensée de s'introduire dans l'esprit de quelqu'un. Pourtant, s'était la seule solution qu'elle avait, mais elle n'arrivait pas à s'y résoudre.


Dernière édition par Illyana Calderone le Mer 30 Déc - 14:43, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas

Marchand ambulant

avatar
Daniel Melder



MessageSujet: Re: Leçon n°1 : Tout ce qu'on te raconte n'est pas la vérité ! (Pv Daniel)   Mar 29 Déc - 16:16

Une sorte de vibration se fit ressentir dans la main de Daniel, elle était proche. Grith perça un peu plus la roche de sa peau épineuse et ouvrit ses yeux protégés de la poussière sur un caillou bleuté qu'il attrapa entre ses dents avant de le confier à un individu essuyant ses gants solides l'un contre l'autre pour en enlever les dernières traces de terre. Le garçon releva la tête et remercia le Sygrasil d'un hochement de tête rapide avant de se saisir du cobalt que lui tendait le reptile. La pierre était ronde et presque parfaitement lisse; elle vaudrait chère sur le marché. Daniel eut un sourire: sa dernière descente souterraine était vraiment bonne, de quoi vivre pendant quelques mois tranquillement. Il la fit tourner encore quelques secondes entre ses doigts - des petites tâches blanches d'érosion étaient incrustées dans la pierre précieuse, ne la rendant que plus belle-, avant de regrimper sur le dos de Grith qui attendait en grignotant une pierre. D'un simple coup de talon, le marchand ambulant lui fit comprendre qu'il souhaitait retourner à la surface. Le Sygrasil lâcha son en-cas et fila vers la galerie précédemment creusée, aussi rapidement qu'il le pouvait. Sur sa route, les pics disposés aléatoirement sur toute la longueur de son corps écartaient les quelques pierres encore présentes qui pouvaient les gêner.
Daniel s'agrippait à deux pics du serpent, près de son crâne, au niveau de la partie haute du cou de la bête, et avait baissé la tête pour éviter un choc potentiel. Bientôt, la lumière du jour perça le sol et les yeux du garçon durent s'habituer à la clarté de l'air libre, bien qu'il fut déjà le soir. 

Grith bondit hors de la terre et attendit que son cavalier saute à terre lestement pour s'ébrouer et perdre la terre accrochée à sa peau. La lune était déjà haute dans le ciel, baignant la nuit d'une aura blanchâtre légère. L'air était doux, pur et les nuages absents de la voûte céleste; les étoiles avaient le champ libre pour briller d'un éclat froid là-haut.
Daniel serra son sac et sa sacoche pleines de victuailles contre lui. Les deux compères étaient loin de Saester et ils allaient devoir avancer dans la forêt des Zéros toute la soirée et une belle partie de la nuit pour avoir une quelconque chance de faire des affaires avant demain. 
Le silence s'installa entre les deux compagnons. Daniel attrapa une pomme dans son sac et commença à la manger, lentement. Chaque aliment qu'il possédait était précieux, aussi savourait-il chaque bouchée de ce qu'il avait. Il jeta ensuite un oeil au Sygrasil. Celui-ci ne semblait pas être intéressé par les victuailles du garçon. L'exilé haussa les épaules. Parfait. Cela ferait des économies.

Le duo avança dans le forêt en silence et ce, toute la nuit. Lorsqu'enfin le soleil se leva, les deux compagnons reconnurent les sentiers qui menaient à la grotte. Saester. Daniel et Grith se rendaient souvent là-bas de manière discrète pour quelques affaires. Jusqu'à aujourd'hui, personne encore ne l'avait trahi. Ni même vu. Il fallait dire que s'introduire dans al ville souterraine par voie souterraine était particulièrement facile. Bien sûr, aucun des gardes ne s'attendait à voir débarquer un exilé à dos de Sygrasil, aussi la tâche de Daniel était simple et il ne s'en vantait pas. Sa rencontre avec Grith l'avait vraiment aidé, lui permettant de booster ses échanges et de se faire connaître parmi les exilés.

Grith grogna soudain, sortant le jeune homme de ses pensées.
-Quoi?
-Grr... grogna son compagnon en fixant de ses yeux vides une direction.

Quelque chose ou quelqu'un se rapprochait de Daniel et Grith ne semblait pas avoir confiance. Cela signifiait donc qu'il s'agissait d'un potentiel ennemi. Daniel attrapa un couteau dans sa botte. Se battre contre des hommes de Saester, il l'avait déjà fait, plusieurs fois. Comme la plupart des exilés d'ailleurs. S'il le fallait, il tuerait l'ennemi et en profiterait pour s'emparer de ses affaires. Ni l'exilé ni le Sygrasil ne prirent la peine de se cacher. Il suffisait d'attendre.
Revenir en haut Aller en bas

Espionne

avatar
Illyana Calderone

Âge : 29
Métier : Espionne


Feuille de personnage
Métier: Espionne
Âge : 29 ans
Inventaire:

MessageSujet: Re: Leçon n°1 : Tout ce qu'on te raconte n'est pas la vérité ! (Pv Daniel)   Mer 30 Déc - 14:43

Elle n'avait pas envie, pas envie de faire ça, mais est-ce que quelqu'un lui répondrait si elle posait des questions ? Ici, tout le monde se méfierait de quelqu'un comme elle. Une combattante elle était certainement au service des autres et du maire en particulier. Grossière erreur, elle n'était au service que du peuple, peu importait ce que le maire pouvait bien dire. D'ailleurs son père était au courant. Elle lui avait dit, peu de temps auparavant. Peu importe ce que ses supérieurs lui demanderaient. S'il fallait tromper leur vigilance, ne leur dire qu'une partie de réponse qu'elle avait récupéré, alors elle le ferait. Le peuple comptait plus que tout, qu'ils soient exilés ou non, les zéros étaient nos véritables ennemis, alors qu'est-ce qui poussait les autorités, non le maire à décidé de qui était un exilés ou pas ? L'espionne avait peur pour Phineas, elle avait peur pour son père, les deux seuls personnes qu'elle avait dans sa vie, depuis longtemps maintenant. Bon sang, qu'est-ce qui allait encore se passer, pourquoi Phineas aidait les exilés, et pourquoi son père n'arrêtait pas de la mettre en garde contre les autorités de la ville. Concentré sur attention sur lui, savoir ce qu'il pensait, savoir ce qu'il savait. Personne ne connaissait son don, mis à part le chef des espions et Ethiann. Les deux avaient décidés de le garder secret et pour cause, il pouvait causer du dégâts et Illyana avec. Si jamais elle se mettait à vouloir capter les pensées du maire....

Elle préférait ne pas y penser sérieusement. Elle avait déjà pas mal de problème pour éviter d'espionner le maire, et puis rentrer dans sa tête la répugnait à point que personne ne pouvait imaginer. Depuis qu'elle avait capter certaines pensées, elle ne voulait plus jamais entrer. Pourtant, malgré tout cela, elle avait eu envie de le faire plusieurs fois. Avec ses manières et sa voix mielleuses, elle s'en était direct méfiée. Elle n'aimait pas les gens de pouvoir depuis que son géniteur l'avait troqué en quelque sorte. Ils se débarrassaient de ceux qu'ils trouvaient faible et tentait par tous les moyens d'avoir plus de pouvoir. Et si pour cela ils pouvaient vendre des gens, les exiler, leur coller un arrêt de mort sur la tête. Ce genre de chose.... Sans commentaire, elle ne voulait plus y penser. Alors, elle secoua de nouveau la tête, laissant tomber ces pensées. Ce n'était pas le moment de penser cela, ce qu'elle voulait s'était des réponses et qui mieux que les exilés pourraient lui en donner. Enfin si l'un d'entre eux souhaitait réellement lui parler, le meilleur moyen pour cela s'était de leur poser la question, mais qui voudrait répondre à ce genre de questions ?


« Pourquoi c'est si compliqué sérieusement ? Pourquoi avoir des réponses n'est pas plus simple. »

Elle se tapa la paume de la main sur le front. Ne plus penser à cela, ne plus avoir de pensées négatives. Dur de le faire, ces derniers temps, l'espionne avait de plus en plus de mal à être positive. Elle était persuadé que quelque chose allait arriver, quelque chose d'assez important et surtout de mauvais. À savoir quoi maintenant. Elle n'était pas certaine de vouloir savoir d'un autre côté. Elle repartait de nouveau dans des conjectures qui n'avaient aucune utilité. Un soupir s'échappa de ses lèvres au moment où elle entendit un bruit. Que se passait-il ? Illyana s'avança tranquillement vers l'endroit où elle pensait avoir entendu le bruit. Son regard porta assez loin pour voir un homme monté sur un Sygrasil. Elle ne s'approcha pas plus, restant un moment à l'observer. Il était étrange, différent de ceux qu'elle avait rencontré en sortant. Que faisait-il ici ?Cherchait-il quelque chose en particulier ? Ouvrir son esprit ? Ne pas ouvrir son esprit ? Non, elle ne le ferait pas, elle ne voulait pas créer de problème, ce n'était pas son but. Elle se demanda tout de même s'il allait faire quelque chose contre elle, si bien qu'une de ses mains restait figé près de ses hanches en cas de besoin. Les armes n'étaient jamais trop loin. Devait-elle l'interpeller ? Lui demander ? Lui dire qu'elle n'était pas là pour l'ennuyer ? Ou alors changer de route ? Bon sang que ça semblait compliqué tout ça.

« Humm »

Elle ne parlait pas assez fort pour qu'il l'entende. Cependant, ce n'était pas l'envie qui lui manquait de lui parler. Pourtant, au lieu de dire quoi que ce soit, elle se contenta d'incliner la tête un moment en signe d'excuse.

« Désolé, je ne voulais pas vous déranger. »

Voix froide et sans sentiments, comme d'habitude, elle ouvrit cependant son esprit et se retourna pour aller voir autre chose, elle reprenait juste le chemin qu'elle venait d'emprunter, peut-être qu'elle trouverait quelqu'un qui voudrait bien lui parler. Avec un peu de chance, on pouvait bien espérer un peu non ?
Revenir en haut Aller en bas

Marchand ambulant

avatar
Daniel Melder



MessageSujet: Re: Leçon n°1 : Tout ce qu'on te raconte n'est pas la vérité ! (Pv Daniel)   Ven 13 Mai - 18:37

Comme Grith l'avait présumé, un individu fit son apparition sur la route de Daniel. Le Sygrasil gronda en voyant l'inconnue et s'apprêtait déjà à lui sauter à la gorge mais le jeune homme, au sol maintenant, le stoppa en le bloquant de sa main. Il fallait attendre la réaction de l'humaine. Surgie des buissons alentours, elle n'avait l'air ni armée, ni prête à engager le combat, aussi la garde du marchand ambulant baissa légèrement. Elle resta là, plantée devant l'homme et la bête quelques secondes, semblant réfléchir aux options s'offrant à elle. Daniel en profita pour la détailler: brune aux cheveux longs, visage effilé, peau légèrement assombrie, un peu plus petite que lui, taillée comme une combattante ou comme une femme qui avait connue une vie de bataille et de combats ardus.
Les secondes passaient, les yeux dans les yeux, le face à face devenant de plus en plus angoissant et le silence de la forêt était total.
Finalement, à la surprise du chevaucheur de Sygrasil, la jeune femme tourna les talons sans rien dire, si ce n'est quelques excuses marmonnées à la va-vite, exprimées sans la moindre crainte ou même tremblement dans sa voix sombre. Interloqué, Daniel, malgré le grondement venu du tréfonds du corps du serpent à piques, rattrapa l'étrange femme et posa sa main sur son épaule gauche, la forçant à se retourner et à lui faire face. La situation était bien trop extravagante pour n'en rester que la.
 
-Attends. Je ne t'ai jamais vu. Tu es une exilée? 

Une autre pensée lui vînt à l'esprit:

-Ou alors, ajouta-t-il, tu viens de te faire bannir de Saester? Bon courage dans ce cas. Je m'appelle Daniel.

Il lui tenait toujours fermement l'épaule, visiblement peu décidé à la laisser repartir comme ça. Grith, doucement, se rapprocha de la scène, les surplombant de toute sa hauteur, dévisageant la nouvelle arrivante et son allié tour à tour. L'étrangère ne lui inspirait pas confiance et il avait déjà reconnue l'odeur de la ville souterraine aussi la situation ne lui allait pas du tout. Cette odeur déplaisante, propre et parfaite, révélatrice d'un ennemi et repérable à des kilomètres à la ronde. Déjà, la créature était tendue, prête à arracher la tête de l'intrus de ses crocs aiguisés. Surtout, il ne comprenait pas la réaction incongrue et dangereuse de l'humain qui l'accompagnait: quelle drôle d'idée de s'adresser de manière aussi familière à cette humaine-ci! Il ignorait la plupart des autres exilés et pourtant, il s'intéressait un peu trop, à son goût, à cette personne.
L'exilé aussi, savait pertinemment que donner des renseignements sur lui était une très mauvaise idée mais étrangement, la neutralité de l'inconnue l'exaspérait et éveillait par-dessus tout sa curiosité. Il savait, il savait que cela finirait par lui porter préjudice et qu'il ne valait mieux pas pour lui que cette fille soit venu visiter la forêt en tant que patrouille matinale. Si jamais elle n'était pas seule, ce qui était également possible, ces chances de fuite étaient minces. Grith l'aiderait mais il ne voulait pas avoir à compter sur lui. Son seul avantage actuel était le port de son masque anti-poussière, qui lui couvrait la quasi totalité du visage pour le moment.
Daniel était là, attendant sa réponse à présent, se demandant encore pourquoi il ne s'était pas contenté de poursuivre en direction de Saester et quelle fantastique nouvelle allait lui tomber dans le coin de l'oeil...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Leçon n°1 : Tout ce qu'on te raconte n'est pas la vérité ! (Pv Daniel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Leçon n°1 : Tout ce qu'on te raconte n'est pas la vérité ! (Pv Daniel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Harry James Potter ~ Il ne faut pas croire tout ce qu'on vous raconte
» Les aventuriers vont jamais tout droit...
» Quand la vie va tout va!!! [PV: toute la clic^^]
» Le plus féroce de tout les chiens... Mouk!
» La Chasse, tout un art ... [ Braise ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Dakeris RPG :: Extérieur :: Forêt des Zéros-